Challenge XIXe : feuille de route #4

Et voici ma sélection de lectures pour le challenge XIXe siècle, dévoilée au fil de cinq articles correspondant aux cinq menus proposés par Alphonsine.

Scènes de la vie de Bohème

L’atelier de Toulouse-Lautrec
Une oeuvre sur le spectacle vivant

Un roman issu de Romans de cirque
Textes réunis par Sophie Basch
Omnibus, 2002

On connaît l’amour des peintres pour le cirque : Degas, Seurat, Toulouse-Lautrec, Picasso nous en ont laissé des images saisissantes. L’attrait des écrivains et des poètes pour cet art n’est pas moindre, mais il est resté méconnu. De Gautier à Mallarmé, de Banville à Laforgue et à Apollinaire, des frères Goncourt à Wedekind que de poèmes, que de nouvelles, que de romans glorifiant l’authenticité d’un spectacle qui ne souffre aucune médiocrité. Les artistes de cirque ne trichent pas, car souvent ils jouent avec la mort. D’où l’extrême précision de leurs gestes, d’où leur concentration que leur envient les gens de plume.
Ce volume réunit, pour la première fois, six romans illustrant la grande période du cirque français de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Très différents dans leur écriture – relevant tantôt du romantisme, tantôt du naturalisme ou du symbolisme -, ils ont en commun cette adoration d’un univers d’art qu’ils opposent joyeusement à la vulgarité ambiante. Autant dire que les propos de Claretie, de Goncourt, de Darzens, de Kahn, de Champsaur et de Coquiot n’ont rien perdu de leur actualité.

Nymphéas
Une oeuvre sur la peinture ou la sculpture

La Fabrique de poupées d’ Elizabeth Macneal
Presses de la Cité, 2019

Londres, 1850. L’Exposition universelle va bientôt ouvrir ses portes dans le tout nouveau Crystal Palace, et les badauds se pressent pour venir admirer cette merveille. Parmi eux, Iris, modeste employée dans un magasin de poupées, à la beauté mâtinée de difformité, qui rêve de devenir artiste peintre. Et puis il y a Silas, taxidermiste amateur de macabre et de curiosités, désireux d’y exposer ses créatures. Ces deux-là se croisent, et leurs destins en seront à jamais bouleversés. Iris accepte bientôt de poser pour Louis Frost, un jeune peintre préraphaélite. Avec lui, le champ des possibles s’élargit, et le modèle, avide de liberté, découvre peu à peu l’art et l’amour. Mais c’est compter sans Silas, qui rôde non loin de là, tapi dans l’ombre, et n’a qu’une idée : faire sienne celle qui occupe toutes ses pensées, jusqu’à l’obsession…

Campée dans un Londres à la Dickens, La Fabrique de poupées met en scène la détermination d’une femme à s’affranchir de sa condition. C’est aussi un conte cruel, raffiné et résolument moderne, au suspense maîtrisé, qui explore avec une précision chirurgicale les frontières entre l’amour, le désir et la possession.

La Bataille d’Ubu Roi
Une oeuvre à la forme innovante ou qui a fait polémique

A définir…

Légende image : Dante Gabriel Rossetti, Dante’s Dream at the Time of the Death of Beatrice, aquarelle, 1856 (source).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.