Notice #5

Composition

Joëlle Desseigne nous emmène au XIXe siècle et nous plonge dans l’univers des tabletiers éventaillistes de Sainte-Geneviève, dans l’Oise. Parmi eux, Casimir Fauque, ses employés et ses enfants consacrent leur vie à la fabrication des montures d’éventails. Les Fauque incarnent la simplicité des fabricants, entre le faste des réjouissances impériales et la misère des petites gens. L’amour trouvera-t-il sa place au milieu de ces objets singuliers ? (résumé éditeur)

Indications

  • Un roman documenté, un fonds historique d’une grande richesse, une immersion patiente.
  • Une histoire de famille, de générations, de castes sociales (qui n’est pas sans rappeler Zola).
  • Un bel hommage aux métiers et arts oubliés.

Contre-indications

  • Des erreurs (espaces) et choix typographiques (paragraphes trop nombreux) qui rendent la lecture malaisée.
  • Un arbre généalogique trop complexe, une foule de personnages parmi lesquels le lecteur se perd.
  • Un récit parfois elliptique, d’autres fois très bavard, souvent encyclopédique. Le contexte historique est souvent amené de manière artificielle.
  • Manque de fluidité et faiblesse de l’intrigue.

Bilan

Pour découvrir l’art et la manière des tabletiers éventaillistes du 19e siècle.

Excipients

#amour #amitié #famille #société #culture #art #artisanat #création #histoire #régionalisme #ouvriers #bourgeoisie #empire

Autres prescriptions

Les marques-page d’une croqueuse de livres, Mille-et-une feuilles… et vous ?

Lecture en partenariat
ChallengeXIXe : La Bête Humaine