Des choses que je ne sais pas

Saviez-vous que Marguerite Duras a écrit un (seul) livre pour les enfants ? Un album méconnu et qui fut, il faut bien l’avouer, un véritable échec commercial au moment de sa première édition. Pourtant, plus de 40 ans plus tard, ce texte qui permet de retrouver la plume épurée de Duras, paraît d’une étrange actualité. Parce que ce texte – atypique et drôle – interroge avec finesse sur la relation de l’enfant à l’absurde, à la connaissance, à l’apprentissage, à l’enseignement et sur son droit de ne pas vouloir savoir, de dire « non » (avec la tête et avec le cœur !) au professeur.



On appréciera également les illustrations contemporaines de Katy Couprie, inspirées des manuels d’autrefois et qui rappellent feues les leçons de chose. Là encore, un savant mélange de désuétude (papillons épinglés, batraciens disséqués, fleurs d’herbier…) et de modernité (un vrai bazar bigarré qui n’est pas sans rappeler le street art) pour un résultat qui n’illustre pas le récit, mais singe subtilement la découverte avide, complexe, morcelée de l’enfant (et de l’adulte !). Captivant !

Et pour achever de vous convaincre de découvrir cet album un peu mal aimé, on vous invite à écouter le podcast diffusé sur Radio Agora-Nanterre. Dans l’émission « Minute papillon », l’invité Thierry Magnier, éditeur (de cet album notamment) et Annabelle Sergent, comédienne, vous proposent une lecture (en)jouée de l’album, complétée d’une belle réflexion sur la création littéraire et artistique destinée (ou pas) aux enfants. A savourer !